Séparation ou la version la moins chère en Auto-transfo : quel transformateur choisir ?

Les transformateurs de séparation et les autotransformateurs servent tous les deux à convertir une tension. Mais quelle est la différence entre les deux et pour quelles applications les utilise-t-on ?

Pour commencer, leur construction diffère, évidemment. Avec un transformateur de séparation, l’enroulement primaire et l’enroulement secondaire sont électriquement séparés via une isolation principale. Avec un autotransformateur, par contre, les enroulements primaire et secondaire sont en partie communs.

Transformateur de séparation

Grâce à l'isolation entre les enroulements, les risques du côté secondaire d'un transformateur de séparation sont limités en cas de contact fortuit et simultané entre la terre et un des fils conducteurs. De ce fait, et contrairement à l'autotransformateur, il peut également adapter un régime de terre ou régime de neutre.

Tout en ayant une liaison terre – réseau côté primaire de l’installation électrique, le régime IT est obtenu sans connexion entre la terre et les bornes secondaires du transformateur. Grâce à sa garantie de l’isolement et donc de sécurité, cette solution est souvent utilisée dans les processus de production complexes et dans les pièces à usage médical ou présentant un risque d'explosion accru. Inversement, la borne neutre peut également être mise à la terre du côté secondaire. On obtient ainsi un réseau avec une mise à la terre directe, essentielle pour les bornes de recharge ou installations CVC ou HVAC.

En résumé : Un transformateur de séparation peut abaisser ou élever les tensions, créer un conducteur neutre ou adapter les régimes de réseau. Il est en outre sûr et fiable. Comme il faut plus de cuivre pour la construction, il est par contre plus grand et plus onéreux qu'un autotransformateur.

Autotransformateur

Un autotransformateur présente lui aussi un enroulement secondaire, mais ce dernier est réalisé sous la forme d'un repiquage sur l'enroulement primaire. La tension du second enroulement dépend de la position par rapport à l'enroulement primaire.

En résumé : Un autotransformateur contient moins de cuivre et est donc moins encombrant et moins cher qu'un transformateur de séparation tout en offrant un rendement plus élevé. Il n'est pas conseillé de l'utiliser pour transformer vers une tension inférieure. Il est moins sûr et ne permet pas de créer un conducteur neutre.

Vous souhaitez approfondir la différence entre transformateurs de séparation et autotransformateurs? Téléchargez notre livre blanc ici. Vous avez encore des questions ? N’hésitez pas à nous contacter!

Articles récents