L’utilisation d’un transformateur de séparation EREA est-elle concevable dans un contexte domestique?

Affirmatif ! Comme en témoigne l’exemple qui suit : Alimentation électrique d’une pompe à chaleur assurée par un transformateur de séparation.

Pour réaliser correctement votre installation (autrement dit, recevoir le feu vert de l’organisme de contrôle compétent), vous devez être attentif aux points suivants :

  • La création d’un nouveau circuit électrique (séparation électrique) du côté secondaire du transformateur de séparation nécessite l’installation d’un nouveau dispositif de protection du côté secondaire.
  • Il ne faut pas non plus oublier la mise à la terre du secondaire.

La solution

Il convient de monter en amont et en aval du transformateur un différentiel et prévoir des fusibles indispensables et de procéder à une mise à la terre du neutre du secondaire. Résultat : un circuit électrique TN-S et un feu vert pour le transformateur de séparation.

Bref, rien ne s’oppose à l’installation d’une transformateur de séparation EREA dans le contexte d’applications domestiques. À condition que le neutre du secondaire soit raccordé à la terre et qu’un différentiel et des fusibles requis soient montés en aval du transformateur.

Nous vous invitons à étudier le schéma d’utilisation d’un transformateur de séparation dans le cadre d’installations domestiques.

D’autres solutions sont-elles envisageables?

Oui. Si vous n’avez besoin d’aucune séparation électrique, installez plutôt un autotransformateur. Cet appareil se caractérise par l’absence d’enroulements séparés. Avantages :

  • équipement moins cher et
  • absence d’installation d’un nouveau circuit du côté secondaire rendant superflue le montage de tout disjoncteur différentiel supplémentaire.

Le point neutre (d’un autotransformateur) ne peut pas être mis à la terre. Découvrez ici le schéma d’un circuit équipé d’un autotransformateur

Si vous avez des questions à ce sujet?

Faites-nous signe! Nous sommes à votre disposition.

Articles récents